Quelle est la formation d'un arbitre de rugby ?

Découvrez la marche à suivre pour devenir arbitre de rugby : formation, indemnités, échelons.

Voici comment devenir arbitre de rugby en France

Vous aimez passionnément le rugby, mais vous n’avez malheureusement pas le niveau pour être professionnel ? Ne vous inquiétez pas, tout n’est pas perdu. En devenant arbitre, vous pourrez peut-être un jour vous mêler aux meilleurs joueurs de France et du monde. Qui sait, vous aurez peut-être un destin à la Joël Jutge, le partron des arbitres français ?

La formation d’arbitre, au rugby, est relativement simple. Même s’il faut beaucoup d’expérience pour officier en Top 14, le chemin est ouvert à tout amoureux de l’ovalie qui veut s’investir. Alors, comment faire pour devenir arbitre de rugby ?

Trois conditions pour pouvoir arbitrer au rugby

Tout d’abord, il faut être en parfaite condition physique. En début de saison, des tests sont organisés et les arbitres, même titulaires, qui ne les réussissent pas ne pourront pas officier. Ensuite, une deuxième batterie de tests est organisée à mi-saison. La règle est la même qu’en début de saison.

Deuxièmement, il faut suivre des stages de formation. Chaque mois, il y a deux réunions et deux journées de formations. À l’issue de ces stages, des tests seront effectués. En cas d’échec, l’habilitation à arbitrer sera suspendue.

Enfin, il faut un peu de disponibilité. En fonction de son statut, on est tenu d’arbitrer un certain nombre de matchs. Pour les arbitres en cours de formation, il s’agit de 4 matchs, 6 pour les stagiaires, 8 pour les arbitres territoriaux et 12 pour les arbitres fédéraux.

Pour devenir arbitre, rien de plus simple. Il suffit d’aller voir le président de votre club afin qu’il contacte votre comité départemental. À partir de là, on vous indiquera la date des stages de pré formation. Les indemnités varient en fonction du niveau des arbitres. En Fédérale 1, par exemple, elle s’élève à 180 € pour un arbitre central.

Voici comment faire une carrière dans l'arbitrage du rugby

Découvrez tous les échelons de l’arbitrage

Bien arbitrer c’est avant tout une question de formation et d’expérience. Bien évidemment, on ne peut pas arbitrer en pro directement. Voici les 4 grandes étapes de formation des arbitres :

  • ACF (Arbitre en Cours de Formation) : on le devient après une journée de stage. C’est un statut qui dure une année. On commence par arbitrer en compagnie d’un parrain puis, petit à petit, on officie seul.
  • Stagiaire : À l’issue de l’année en ACF, vous passez l’examen stagiaire. Si vous le réussissez, vous pourrez arbitrer des matchs en série territoriale. Après au moins 12 rencontres arbitrées, vous pourrez passer l’examen territorial. Attention, il faut que le Comité Territorial des Arbitres de votre département donne son aval avant de postuler à l’examen.
  • Territorial : vous pourrez arbitrer des matchs de série territoriale et de promotion d’honneur (si vous avez le niveau). Si votre classement est suffisant et que le CTA donne son aval, vous pourrez vous présenter à l’examen préfédéral. SI vous le réussissez, vous accéderez à l’examen fédéral. En cas de succès, vous serez arbitre fédéral.
  • Fédéral : Vous pourrez arbitrer des matchs de Fédérale 3 à Fédérale 1. À ce niveau, les exigences physiques et techniques sont assez élevées. Il faut s’investir énormément pour gravir les échelons fédéraux.
  • National : il y a deux catégories, National 1 et 2. À ce stade, arbitres officient en Top 14 et en Pro D2. Les exigences sont les mêmes qu’en Fédéral. Les compétences et la forme physique de chacun sont vérifiées périodiquement lors des réunions techniques et des stages nationaux.

 

Julien Zerilli

Rédacteur sportif depuis 4 ans. J'aime raconter le football sous un angle épico-tactique. Chaque match est une bataille, chaque maillot est un étandard et chaque footballeur est un soldat. Vae Victis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *