Analyse du salaire moyen d'un arbitre en Europe

Salaire des arbitres de football en Europe : pourquoi y a-t-il autant de différences ?

Rémunération moyenne d'un arbitre en Italie

L’arbitrage en football est un sujet de conversation sans fin. Que l’on se situe au niveau district ou international, les hommes en noirs sont toujours en première ligne des critiques. Trop généreux, aveugles, jamais au bon endroit : ils sont coupables de tous les maux. Certaines mauvaises langues les accusent même dans certains cas d’avoir parié avec le code Bwin sur le match qu’ils arbitrent. Il faut dire que le code promo Bwin vous offre 100 € de paris gratuits. C’est tentant… Plus sérieusement, la seule accusation à laquelle ils échappent est celle d’être trop payé. D’ailleurs personne ne sait vraiment combien gagne un arbitre en France et en Europe.

Leur salaire dépend évidemment du pays dans lequel il officie et de la compétition qu’il arbitre. Il est évident qu’arbitrer une finale de coupe du monde est plus rémunérateur qu’un Lorient-Nancy en Ligue 1, sans faire injure aux deux équipes bien sûr. Faisons le point sur ce que gagnent les arbitres en Europe.

Calcul des salaires des arbitres au foot

Chaque pays rémunère ses arbitres selon des règles qui lui sont propres. En France, le salaire est constitué d’une part fixe de 2.800 € environ, d’une indemnité par rencontre de 2.500 € et d’une prime à l’ancienneté en fonction de l’expérience. En Allemagne et au Portugal, le salaire se résume à une indemnité par match. Les arbitres n’ont pas de statut professionnel, à l’instar de ce qui se passe en France.

Il n’y a qu’en Angleterre où le corps arbitral est professionnel. Ce n’est donc pas un hasard si les deux meilleurs arbitres du continent sont anglais : Martin Atkinson et Mark Clattenburg. Pour rappel, à la différence du rugby, ils officient sans l’aide de l’arbitrage vidéo. En Espagne, la compensation est un peu différente. Les arbitres reçoivent une prime à l’image en plus de leur salaire fixe et de leur part variable.

En Premier LEague, les arbitres sont professionnels

Salaire moyen annuel des grandes nations européennes

La France, en terme de rémunération, est largement derrière les autres pays. Un arbitre espagnol, par exemple, gagne près de 3.5 fois plus qu’un arbitre hexagonal. Voici les salaires moyens annuels des hommes en noir. Il est donné en net, c’est à dire après déduction d’impôt. Il est aussi à noter que les salaires français donnés ci-dessous ne tiennent pas compte de la prime d’ancienneté qui est, elle, non imposable. En fonction du nombre d’années en activité, certains arbitres peuvent gagner jusqu’à 15 % en plus.

Salaires nets moyens des arbitres en Europe :

  • France : 65.000 € par saison
  • Allemagne : 170 à 180. 000 € par saison
  • Angleterre : 170.000 € par saison
  • Italie : 170 à 180. 000 € par saison
  • Espagne : 235.000 € par saison

Arbitres français : prime de match par compétition

En France, que l’on participe arbitre un match de LdC ou de Ligue 1, la part fixe du salaire ne varie pas. C’est la prime qui évolue. Entre un quart de finale de Coupe du monde et un match de Ligue 1, elle est même multipliée par 15 ! En Ligue des Champions, la part variable dépend de la catégorie FIFA à laquelle l’arbitre appartient. Pour rappel, on accède au grade « Arbitre de la FIFA » uniquement si l’on a gravi tous les échelons de l’arbitrage national, un peu comme au rugby.

Petit résumé des primes à l’arbitrage :

  • Ligue 1 : 2.500 € par rencontre
  • Ligue des Champions : 2.500 à 3.500 € par rencontre
  • Phases de poule et 1/8ème de finale de Coupe du Monde : 30.000 € par rencontre
  • ¼, ½ et finale de Coupe du Monde : 45.000 € par rencontre

Julien Zerilli

Rédacteur sportif depuis 4 ans. J’aime raconter le football sous un angle épico-tactique. Chaque match est une bataille, chaque maillot est un étandard et chaque footballeur est un soldat. Vae Victis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *