Agression d'un arbitre de Rugby à XIII lors de Saint-Estève/Toulouse

Un arbitre mis KO volontairement en demi-finale de la coupe de France de rugby à XIII

Un coup de poing, un K.O.. Nous ne sommes pas sur un ring de boxe ni dans une cage de MMA, mais sur un terrain de rugby à XIII. Voici un geste dont le plus fraternel des sports d’équipe se serait bien passé. Le 22 avril 2017, lors d’un match junior, un joueur de Saint-Estève a violemment agressé l’arbitre de la rencontre Benjamin Casty. Résultat : ce dernier est resté inconscient de longues minutes et la vidéo a fait le tour du monde.

Saint-Estève évolue dans le championnat d’Élite 1. Rappelons qu’il est possible de pronostiquer cette compétition chez la plupart des opérateurs de paris sportifs, comme JOA online par exemple. En plus, si vous êtes nouveau, on vous offre un bonus  de bienvenue de 150 € pour placer vos premières mises. Retrouvez toutes les informations sur les codes promotionnels JOA en allant sur http://bonuspromotions.info/code-promo-joa/.

Au-delà du geste qui est odieux, cette agression met une fois de plus en lumière le mauvais tournant qu’a pris le rugby professionnel. Sans faire de moralisme, revenons en détail sur cette affaire et intéressons-nous aux différences qu’il existe entre le rugby à XIII et celui à XV.

L'arbitre de rugby frappé KO : Benjamin Casty agressé
Benjamin Casty (de face à gauche) a été victime d’une agression lors du match entre Saint-Estève et Toulouse

Retour sur l’affaire du match Saint-Estève/Toulouse

Le 22 avril se jouait un match junior entre Saint-Estève et Toulouse comptant pour la demi-finale de la coupe de France de Rugby à XIII. Nous sommes à la 25ème minute de jeu et le score est de 12 à 12. À cet instant, un joueur de Saint-Estève, Heidi Ouedjidi, harangue le public et lui fait un doigt d’honneur. L’arbitre, Benjamin Casty, décide de l’expulser. Mécontent, le joueur lui assène un violent coup de poing dans la mâchoire.

L’arbitre tombe à la renverse et Ouedjidi veut poursuivre son baroud d’honneur en se battant avec ses adversaires. La rencontre est arrêtée. Benjamin Casty est au sol, inconscient. Il est évacué vers le centre médical le plus proche. Heureusement pour lui, on ne lui décèlera qu’un traumatisme léger. Il bénéficiera d’une ITT de 1 jour. Une semaine après, il était de retour sur les terrains.

Le 2ème ligne de Saint-Estève Ouedjidi risquait trois ans d’emprisonnement au pénal ainsi que 45.000 euros d’amende ainsi qu’une suspension. Début mai, il est passé début mai devant la commission de discipline. Cette dernière a décidé de frapper fort. Heidi Ouedjidi a été suspendu à vie et doit encore se présenter devant le tribunal, Benjamin Casty ayant décidé de porter plainte.

Voici en image le déroulé de cette action déplorable :

Rugby à XIII et à XV : quelle différence pour les arbitres ?

S’il y a beaucoup de différence au niveau du jeu (absence de touches, jeu plus rapide, recul systématique de la défense), l’arbitrage est relativement similaire entre le rugby à XIII et le rugby à XV. Il est à noter que les arbitres dépendent de deux fédération différentes. Devenir un arbitre de rugby  à XV ou à XIII nécessite donc une formation spécifique.

Il existe quand-même des différences dans les manière d’arbitrer. La première concerne les exclusions. Au rugby à XV, l’homme en noir se doit d’expulser les joueurs qui ont un comportement dangereux alors qu’au rugby à XIII, il peut décider de s’en remettre à la commission de discipline d’après match et donc laisser le contrevenant sur le terrain.

La deuxième différence majeure concerne l’arbitrage. Au rugby à XIII, il est effectué par un arbitre de champ et deux arbitres de touche alors qu’au rugby à XV, il y a en plus deux assesseurs qui gèrent les bancs de touche et les changements et un arbitre vidéo. Dernièrement, la Fédération Française de Rugby à XIII a testé un arbitrage à deux dans l’optique de fluidifier encore plus le jeu. L’arbitrage vidéo, au rugby à XIII, n’est présent qu’en Super League (Angleterre) et en NRL (Australie).

Si le rugby à XV et à XIII semblent bien différents, de nombreux joueurs ont fait la transition entre les deux formules. On pense bien évidemment à Sonny Bill Williams ou à Israel Folau. Toutefois, en France, le rugby à XIII peine à s’implanter en dehors de sa région de prédilection, le Languedoc-Roussillon. Et ce malgré un potentiel télévisuel énorme.

Julien Zerilli

Rédacteur sportif depuis 4 ans. J’aime raconter le football sous un angle épico-tactique. Chaque match est une bataille, chaque maillot est un étandard et chaque footballeur est un soldat. Vae Victis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *